Le Pays Dogon








Le pays Dogon se situe au Mali, Pays d'Afrique de l'Ouest. Daga est une partie du pays Dogon. En Langue Bozo, le mot "daga" signifie "campement". Les Dogons, qui se donnent pour descendants des Mandés de l'empire du Mali, se sont réfugiés dans les falaises de Bandiagara pour échapper aux rezzous des Peuls. La disposition très serrée des villages dogons correspond ainsi à un but défensif, mais elle exprime surtout une vision du monde extrêmement élaborée. La cosmogonie complexe des Dogons a fait l'objet de recherches ethnologiques poussées et l'étude des modes de vie et de pensée de ce peuple, pourtant relativement peu nombreux - quelque 350 000 personnes -, a permis de mieux comprendre la symbolique des masques et statuettes dogons, très populaires dans le monde occidental.

Les Dogons sont un peuple d'agriculteurs. Ils ont su tirer parti de l'environnement sahélien dans lequel ils vivent, où l'eau est très peu abondante. Ils vendent aux pasteurs peuls leurs surplus de céréales - mil, sorgho et riz - contre de la viande, du poisson et du sel.

La société dogon est organisée selon une hiérarchie que justifie la cosmogonie. Celle-ci fut dévoilée à l'ethnologue français Marcel Griaule qui recueillit le premier la tradition orale des Dogons. Les mythes fondateurs expliquent non seulement l'origine de l'univers, mais également la structure symbolique dans laquelle tout élément de l'univers - partant de l'homme et la société - devrait idéalement s'inscrire. L'ensemble est contenu dans son plus petit élément, un œuf primordial. La vibration à l'origine de l'éclosion du monde s'amplifie en une spirale tournante, représentée dans de nombreux dessins par un zigzag ascendant qui, à l'instar du tissage, symbolise la continuelle alternance des contraires. La totalité de la nature, de la vie sociale, de l'esprit et de la matière correspond à un principe structurant unique.

Le dieu suprême, Amma, est le créateur de la Terre, dont il fit son épouse. Elle lui donna d'abord un fils, Yurugu ou le Renard pâle, être unique donc imparfait, qui ne détient que la première parole, révélée aux devins : la langue secrète - sigi so - est celle des initiés. La Terre donna ensuite à Amma un second enfant, Nommo, à la fois mâle et femelle, maître de la parole qu'il enseigna aux huit premiers ancêtres des hommes, nés d'un couple façonné dans l'argile par Amma. À ces quatre paires de jumeaux correspond la hiérarchisation politique et religieuse de la société dogon en quatre tribus conduites par les hogons, chefs religieux et politiques - du moins jusqu'à la colonisation européenne du Mali.
Les quatre-vingts niches qui ornent les façades des maisons dogons, faites de pierres sèches ou de briques d'argile crue, renvoient également aux origines de l'humanité selon les Dogons : elles symbolisent les huit ancêtres premiers et leur nombreuse descendance.

La société est fondée sur la famille étendue patrilinéaire. Elle se structure également sur une hiérarchie distinguant les initiés et les non-initiés, les hommes et les femmes, les groupes d'âge, les professions. Après la circoncision - acte rituel par lequel le principe féminin est ôté et qui trouve son contraire dans l'excision des jeunes filles - les garçons sont tenus de s'entraider; ils vivent ensemble dans une maison. Les filles du même groupe d'âge vivent de la même manière.

Les forgerons, artisans et griots constituent des castes endogamiques habitant dans des quartiers séparés. L'artisanat dogon n'a pas seulement une vocation utilitaire; il a, comme l'art, une signification rituelle. Le tissage est ainsi considéré comme le premier art à avoir été enseigné à l'humanité : les fils entrelacés symbolisent la combinaison des contraires : mâle et femelle, terre et eau, mais aussi la parole transmise par Nommo aux premiers humains. Les statuettes et masques dogons, par lesquels l'Occident a découvert ce peuple, sont d'abord des objets religieux : les premières sont placées dans les sanctuaires familiaux pour honorer les êtres primordiaux et les ancêtres premiers; les seconds sont portés par les danseurs lors des cérémonies religieuses.


Carte du Mali I Le Pays Dogon I Dessins d'enfants I Revue de presse I Nos partenaires